Avant toute chose, et comme il est de coutume, je souhaite vous adresser à tous mes meilleurs vœux pour cette année à venir. J’espère que 2018 vous apportera de la joie, du bonheur, de l’amour, et tout ce que vous désirerez. J’aime bien considérer chaque nouvelle année comme le moment parfait pour prendre quelques bonnes résolutions (et ne pas les respecter fait aussi partie de la tradition 😉 ) et j’en profite pour remettre les choses à plat et me réorganiser.

Ainsi, pour bien commencer cette année 2018, je vous propose de découvrir les douze règles d’or de l’écrivain. Rappelez-vous, ce ne sont que des points que je pense importants à avoir en tête pour tous les écrivains et ils n’engagent que moi 😉.

 

Règle d’Or n°1 : Si vous écrivez, alors vous êtes un écrivain

J’en ai un peu marre de voir partout des conseils pour « devenir écrivain ». Qu’est-ce que ça veut vraiment dire ? Souvent ce qui est sous-entendu c’est « devenir écrivain à succès » ce qui, il semblerait, est quelque chose de complètement différent. Je ne suis pas d’accord ! Pour moi, un écrivain est une personne qui ose prendre son stylo ou se poser devant son ordinateur et reste assez attentif à ses propres idées suffisamment longtemps pour qu’elles finissent par avoir du sens une fois écrites. La règle première est donc : ne jamais douter de sa légitimité, quelle que soit son expérience dans le domaine de l’édition ou de la littérature.

 

Règle d’Or n°2 : La lecture, ça compte aussi !

C’est une erreur que nous faisons tous. Écrire nous prend déjà un temps fou, alors rajouter la lecture à côté peut s’avérer un sacré challenge. Cependant, il est essentiel de continuer à lire ! Souvenez-vous pourquoi vous souhaitez raconter au monde entier les histoires qui naissent dans votre esprit : vous voulez partager parce que vous avez lu ! C’est (à ne pas manquer) la lecture et les mille et une histoires palpitantes de la littérature qui vous ont donné envie d’écrire à votre tour. Ne tournez pas le dos à ce qui a probablement fait naître votre passion : continuez à lire et affûtez votre style en lisant d’autres textes.

 

Règle d’Or n°3 : La grammaire et l’orthographe ne sont pas des ennemis

Tout d’abord, soyons clairs : un manuscrit sans faute d’orthographe dès le premier brouillon n’existe pas ! Ne soyez pas trop dur avec vous-même si, en vous relisant, vous remarquez des fautes qui vous hérissent les poils. La grammaire et l’orthographe sont ce qui fait la beauté d’une langue et plus particulièrement de la langue française ! Les tournures de phrases, les mots et le style de la plume sont l’âme même de la littérature. Ne vous liguez pas contre ces derniers parce qu’étant petit(e) vous n’aviez pas de bonnes notes en dictée, en conjugaison ou en grammaire. Écrire doit être un plaisir avant tout, et si la grammaire et l’orthographe représentent de vrais challenges pour vous, travaillez-les et affrontez-les. C’est le genre de points que l’on peut améliorer en révisant simplement des règles de base. Une fois dans votre camp, la grammaire et l’orthographe deviendront vos meilleurs alliés dans la bataille quotidienne qu’est l’écriture d’un roman.

 

Règle d’Or n°4 : L’indulgence avec soi-même

Cette règle est parmi les plus importantes et l’une de celles qu’on oublie le plus souvent d’observer : soyez sympa avec vous-même. Je pense sincèrement que l’exigence est une qualité et que, pour un auteur, c’est un trait de caractère favorisant un travail fouillé et de qualité, mais il ne faut pas que cela empiète sur votre moral. Pas la peine de vous flageller si quelque chose ne va pas comme vous le voulez : respirez et ne vous inquiétez pas. Vous n’arrivez pas à atteindre votre objectif de mots à écrire ? Ce n’est pas grave, si ce n’est pas aujourd’hui ce sera surement demain ou même après-demain ! La seule chose qui compte vraiment, c’est de ne pas arrêter l’écriture complètement.

 

Règle d’Or n°5 : Faire des recherches

Quand on invente une histoire, selon le genre dans lequel on écrit bien évidemment, de nombreuses recherches s’imposent. Prenez votre temps quand vous décidez de vous consacrer à un projet. Établir un monde de high fantasy prend un temps infini et même si vous écrivez du contemporain, il est nécessaire d’avoir une connaissance poussée de l’environnement dans lequel évoluera vos personnages. Tout récit mérite un contexte satisfaisant que le lecteur prendra plaisir à découvrir. Quand un auteur ne fait pas (ou trop peu) de recherches, cela se sent en général dans ses écrits : même si la plume est géniale, il reste ce petit truc absent, cette petite pièce manquante au puzzle pour en faire une œuvre complète. Cette pièce manquante, c’est la recherche.

 

Règle d’Or n°6 : Faire confiance aux bêta-lecteurs

Les bêta-lecteurs sont vos meilleurs atouts. En tant qu’écrivain, surtout si vous souhaitez être publié ou passer par l’auto-édition, il est très important d’obtenir un avis extérieur de la part de quelqu’un de bienveillant. Choisissez vos bêta-lecteurs avec grand soin : ce sont eux qui vous donneront des pistes sur les améliorations à apporter à votre histoire et qui vous alerteront sur ce qui ne va pas. Il n’est pas forcément recommandé de prendre pour bêta-lecteur quelqu’un de proche de la famille :  votre mère sera probablement votre première fan, ainsi son avis pourra ne pas être totalement objectif, mais n’oubliez pas que les membres de votre famille font partie des personnes que vous connaissez le mieux (normalement) ! À vous de voir, mais je demande toujours à l’un des miens de lire mon manuscrit. Quand la peur d’être critique et acerbe est effacée (ce qui peut être le cas entre les membres d’une même famille, croyez-moi), alors vous pourrez avoir un avis tout aussi enrichissant que celui d’une personne extérieure à votre cocon familial. Ne négligez toutefois pas l’avis des autres bêta-lecteurs ! Ciblez bien votre lectorat et choisissez vos bêta-lecteurs à partir de là.

 

Règle d’Or n°7 : Rester concentré(e)

Essayer de ne pas être distrait est de plus en plus impossible de nos jours. Avec internet, joyau inespéré de la connaissance, nous avons aussi accès à un flot intarissable d’informations inutiles et chronophages. Ne vous laissez pas distraire ! Écrire demande bien souvent du calme et de la concentration. Il peut y avoir des exceptions, mais c’est rarement en procrastinant pendant deux heures sur YouTube que l’on vient à bout de son roman. La concentration est l’une des clés du succès et si vous avez besoin de déconnecter votre wifi pour être sûr de ne pas être tenté, n’hésitez pas !

 

Règle d’Or n°8 : Ne pas négliger ses idées

Quelles qu’elles soient, toutes les idées peuvent être la source d’histoires incroyables, il suffit de les exploiter. Quand une idée vous vient, notez-la ! On imagine souvent que l’idée géniale qui vient de nous traverser l’esprit va y rester pour toujours. Après tout, c’est tellement génial, comment ferais-je pour l’oublier ? Oui, mais voilà, le cerveau peut être une machine capricieuse et votre idée formidable aura eu le temps de se faire la malle bien avant que vous ayez trouvé le temps de vous y consacrer. Ainsi, notez toutes vos idées et n’en négligez aucune. Même les plus saugrenues peuvent un jour se révéler utiles.

 

Règle d’Or n°9 : Fixer ses propres objectifs

Cette règle, je l’ai apprise après avoir fait le NaNoWriMo pour la première fois. J’adore ce challenge, mais il est très demandant et surtout, l’objectif fixé à 50000 mots ne nous appartient pas. On considère alors, dès le début du challenge, que si l’on n’écrit pas ces 50000 mots alors on échoue. Personnellement, je considère qu’écrire est une victoire à part entière, mais passons. S’impliquer dans un challenge, c’est très bien, c’est une preuve d’envie de s’améliorer. Cependant, certaines personnes ne sont pas faites pour ça et il n’y a aucun mal à cela ! Ceux qui se mettent trop la pression se retrouvent débordés et finissent bien souvent par abandonner. Ne faites pas l’erreur ! Définissez vos propres objectifs à la place, cela vous permettra d’être plus régulier et surtout d’écrire en toute sérénité.

 

Règle d’Or n°10 : Faire de la place pour l’écriture dans son quotidien

S’il y a bien une activité qui prend de la place dans un agenda, c’est l’écriture. Ça n’a l’air de rien comme ça, mais c’est une gymnastique de l’esprit incroyable et c’est également une passion (pour moi en tout cas 😊). Il devient donc vite crucial de faire de la place dans son quotidien pour pouvoir exercer sa passion. Prévoyez-vous une plage horaire dédiée à l’écriture, profitez de votre pause déjeuner ou des heures passées dans les transports en commun pour écrire quelques centaines de mots, toutes les excuses sont bonnes si elles vous permettent de donner vie à vos personnages et à vos histoires.

 

Règle d’Or n°11 : Voir dans les autres auteurs des sources d’inspirations

Les autres auteurs sont une mine d’inspiration pour moi. Grâce aux réseaux sociaux, il devient très facile de rentrer en contact avec des auteurs, autoédités ou non. Chaque auteur a sa propre méthode, ses « propres règles » qui lui permettent de remplir ses objectifs et d’atteindre ses propres succès. C’est tellement enrichissant de voir comment font les autres ! Visitez les sites des auteurs qui vous passionnent ou que vous connaissez par le biais des réseaux sociaux. Ceux qui ont la gentillesse de nous laisser entrevoir les coulisses de leur quotidien d’écrivain deviendront sans aucun doute de véritables sources d’inspirations !

 

Règle d’Or n°12 : Inventer ses propres règles d’or

Pour finir, dernière règle, mais pas des moindres : ne vous lier pas à des règles ! L’écriture est un art, une activité créative qui doit vous ravir et qui ne doit en aucun cas être une source d’angoisse et de peur (sauf si vous écrivez du thriller cela va de soi 😉 ). N’écoutez rien ni personne si vous pensez avoir la bonne technique pour écrire ce que vous voulez écrire. Il n’existe aucun autre auteur qui pense comme vous, vous êtes unique et c’est bien pour ça que c’est à vous de créer vos propres règles. En écriture, la seule et unique chose qui compte, c’est votre propre vision 😊

 

Et n’oubliez pas, en cas de doute, référez-vous toujours à la règle d’or n°1 😉

 

J’espère que mes 12 règles d’or vous auront plu ! N’hésitez pas à partager avec moi celles qui régissent votre vie d’auteur en commentaire.

Si vous n’avez pas pris de bonne résolution pour cette année qui commence, vous pouvez toujours choisir un objectif d’écriture accessible qui saura vous remplir de motivation et d’enthousiasme pour développer les histoires qui fleurissent dans votre esprit !