Bonjour à tous !

Voilà un petit moment que je ne vous ai pas écrit d’article et je me suis dit qu’il était temps de reprendre un bon rythme de publication. Désormais, je vous proposerais un nouvel article toutes les deux semaines comme j’ai pu le faire auparavant. J’ai en effet fait une petite pause pendant les vacances et rechargé mes batteries 😊

Le sujet dont je veux vous parler aujourd’hui concerne les personnages de fiction. S’ils sont nos créations, il y a tout un tas d’étapes avant qu’un personnage ne prenne vie dans nos pages. Apprendre à connaître les personnages dont nous souhaitons conter l’histoire est une étape obligatoire si vous voulez écrire un roman dont l’intrigue parlera à votre lecteur.

 

Un peu de psychologie…

Si vous écrivez, il y a de fortes chances pour que vous soyez avant tout un lecteur. La plupart du temps, les lecteurs oublient le monde qui les entoure quand ils plongent leur nez dans un roman. Pour se faire, le but de l’auteur est de lui faire tout oublier de son quotidien en lui offrant une histoire qui le passionne. Mais qu’est-ce qui fait qu’un lecteur sera passionné par l’histoire d’un livre ? Bien souvent, cette question a une réponse toute simple : ses personnages.

En effet, en tant que lecteur, on se plonge dans l’histoire et on laisse notre empathie parler – à comprendre qu’on commence à considérer les personnages comme des êtres faits de chair et de sang avec lesquels on va compatir (ou non). C’est un principe de base et c’est la raison pour laquelle on va adorer certains personnages et en détester d’autres. Tous les goûts sont dans la nature, ainsi deux lecteurs n’aimeront peut-être pas le même personnage de la même façon, mais si l’auteur fait bien son travail, le lecteur devrait bien vite s’attacher à ces personnages de fiction et s’inquiéter de leur sort, poussant l’innocent lecteur à passer sa nuit à tourner page après page pour connaitre le fin mot de l’histoire même s’il est déjà 3 heures du matin (pas la peine de nier, ça nous est tous arrivé 😉 ).

Le but quand on se lance dans la rédaction d’un roman est donc de construire des personnages crédibles. Qu’ils soient bons ou mauvais n’est pas la question, il faut simplement qui soient réalistes. Si votre lecteur s’arrête de lire quelques instants pour lever les yeux au ciel et s’exclamer « aucune chance qu’elle/il réagisse comme ça dans la vraie vie », vous avez perdu, allez directement en prison sans passer par la case départ et ne touchez pas 20,000€.

 

Du coup, la question me demanderez-vous est de savoir comment construire un personnage et le développer pour qu’il soit parfait ? Pour se faire, il existe plusieurs procédés, mais je vais plutôt me concentrer sur celui que j’utilise personnellement. Il n’a rien de sorcier et est plutôt simple à suivre pour donner de la profondeur à ses personnages.

 

1/ Déterminer quel est le rôle de ce personnage

Savoir quel sera le rôle du personnage dans l’intrigue est plus important que vous pourriez le penser. En effet, cette petite information éclairera la majorité des zones d’ombres que vous rencontrerez peut-être lors de la rédaction de votre histoire. Est-ce que cette damoiselle en détresse qui est votre personnage principal est réellement la protagoniste/l’héroïne ?

Dans Sherlock Holmes de Conan Doyle, le héros est Sherlock, mais le récit se fait du point de vue de Wilson. Réfléchissez bien au rôle que chacun de vos personnages occupe dans votre histoire, cela déterminera leurs cheminements, leurs réactions, leurs envies et surtout, leurs motivations.

 

2/ Faire connaissance avec votre personnage

Une fois que vous savez quel rôle il va jouer dans votre histoire, il est temps d’entrer dans sa tête. Pour ce faire, rien de plus simple : ouvrez un nouveau document dans votre logiciel de traitement de texte préféré ou prenez votre plus belle plume et laissez votre personnage s’exprimer. Écrivez ce qui vous vient en vous concentrant sur ce personnage et écrivez dans sa voix. Ce que je préfère faire à cette étape est de laisser le personnage se présenter simplement à la première personne du présent. Laissez-le dialoguer tout seul et écrivez ce qu’il vous raconte. Ça peut paraitre bizarre, mais c’est une étape qui est vite devenue indispensable pour moi, me permettant de mieux comprendre mes bébés d’encres et de les laisser s’exprimer avec leurs propres mots et leur voix spécifique.

 

3/ Etablir son plan de carrière

Pas question de lui organiser un rendez-vous avec les ressources humaines de la fiction, je parle ici de créer un plan de développement pour votre personnage. (En anglais on appelle ça un character arc, vous en avez peut-être déjà entendu parler 😉). Ça parait plus compliqué que ça ne l’est: ici votre but est de décider quelle sera l’évolution de votre personnage et de réfléchir à ce qui va créer ou pousser ces évolutions. La grande question que vous devez vous poser est : en quoi mon personnage sera différent à la fin du roman comparé au début ? On dit qu’il existe trois principaux développements pour un personnage :

  • Le développement positif : votre personnage apprend au fil du roman et devient meilleur (plus fort, plus intelligent, plus gentil, vous voyez l’idée)
  • Le développement négatif : le personnage va évoluer dans le mauvais sens, les épreuves qu’il rencontre l’obligeant à passer de « gentil » à « méchant ». (Je mets des guillemets ici car tout le monde à une conception différente de la bonté et de la méchanceté)
  • Le développement neutre : le personnage ne va pas profondément changer, il va vivre l’histoire en restant tel qu’il est, mettant ses compétences au service de l’histoire, mais sans réaliser de réelle avancée.

La majorité des lecteurs préfèrent (sans trop s’en rendre compte) les histoires menées par des personnages qui orientent le roman grâce à leurs décisions plutôt que ceux qui ne font que subir la situation. Bien sûr, dans toutes les intrigues, les personnages rencontrent les deux cas de figure, mais quand ce sont les choix du personnage qui font avancer l’intrigue, l’intérêt du lecteur n’en ai que plus grand. Il est donc très important de décider quelle évolution vous prévoyez pour votre personnage. Ce n’est pas gravé dans la pierre, mais une fois encore, cela vous aidera à mieux cerner votre héros ainsi que ses désirs et ses peurs.

 

4/ Définir son objectif

Ce que j’entends par objectif c’est quel est le but de votre personnage ? Qu’est-ce qu’il veut plus que tout au monde ? La réponse à cette question représente la quintessence même de votre personnage. Si vous avez commencé à écrire votre roman et que vous ne pouvez pas répondre à cette question, faites une pause, reprenez votre stylo et votre carnet et misez sur une petite séance de brainstorming.

L’objectif d’un personnage est la base d’un personnage bien développé. Vous devez traiter chacun de vos héros avec la même attention. Ils doivent avoir l’air réels, 100% réalistes, et dans la vraie vie, tout le monde désire quelque chose. Peu importe le but ultime de votre héros, il est nécessaire de mettre des mots sur ses ambitions. Votre héroïne veut se marier avec le nouveau millionnaire du coin ? Fantastique, maintenant que vous avez mis des mots sur son objectif principal, vous allez pouvoir avoir une vision plus globale de sa personnalité et de ce qui fait d’elle un personnage unique. Honnêtement, personne n’en a rien à faire qu’elle soit tombée d’un vélo quand elle avait 5 ans et que, du coup, elle ait peur du Tour de France. Connaitre votre personnage pour pouvoir le développer ne se résume pas à connaitre son histoire personnelle et son passé, il faut que vous soyez conscients de ce qu’elle désire, car c’est concrètement la chose qui la poussera à agir et faire avancer l’intrigue.

Votre petit sorcier à lunettes veut détruire Lord Voldemort ? Parfait, désormais vous savez qu’il va tout faire pour se mettre dans des situations dangereuses et probablement créer un cours d’entrainement magique clandestin dans un placard caché de son école de magie. Encore mieux, vous pouvez le comprendre et bonne nouvelle, si vous le pouvez, votre lecteur le pourra également.

 

5/ Rentrer dans les détails en comprenant ses peurs

La principale raison qui nous empêche de faire quelque chose dans notre vie de tous les jours est en général la peur. Peur d’être ridicule, de ne pas être à la hauteur, peur d’échouer, etc. vous voyez où je veux en venir. Les peurs ne sont pas très funs, mais pour le coup, si vous voulez que vos lecteurs croient en vos personnages, il faut que vous définissiez les peurs de votre personnage. Pourquoi me direz-vous, et bien c’est très simple : la peur mène la danse. Si votre héros a peur de l’eau, cela expliquera peut-être pourquoi il refuse catégoriquement d’accepter la quête du vieux barbu qui lui promet un royaume s’il plonge dans le lac pour récupérer une épée magique.

Les peurs de votre personnage sont une aubaine pour vous, auteur. Elles représentent des moyens de comprendre votre personnage plus intensément, d’anticiper sa réaction devant telle ou telle situation, et bien sûr, de vous permettre de le mettre à l’épreuve. Selon le développement que vous avez prévu pour votre héros, ses peurs auront plus ou moins d’importance, cependant elles représentent un aspect principal de sa personnalité et je vous déconseille de simplement passer au-dessus.

Définissez la peur principale de votre personnage avant d’en choisir deux autres moins importantes pour lui. Bien entendu, assurez-vous que ses peurs collent avec ce que vous savez déjà de lui. Il a eu une enfance difficile ? Votre héros de romance a peut-être peur de s’engager, car il craint d’être abandonné et de souffrir. Sa peur principale sera donc la peur de souffrir impliquant un comportement hésitant ou un refus catégorique d’épouser sa belle.

Votre héros de fantasy a commencé sa quête, mais il a peur de ne pas être à la hauteur ? Il a probablement peur d’être rejeté et de décevoir ceux qui comptent sur lui. Réfléchissez à ce que cela implique pour lui et à quels événements et situations ce type de peur peut le mener. Va-t-il être tenté de baisser les bras avant de reprendre confiance en lui au dernier moment et dépasser sa peur en acceptant le fait qu’il est génial ? À vous de l’écrire 😉

 

Développez-les tous !

Notez bien que quand je parle de développer ses personnages, je mets un point d’honneur à inclure tous les personnages, les héros comme les méchants. Pourquoi ? Parce que tout le monde en a marre de lire des livres avec des méchants qui sont simplement ‘méchants’. Personne n’a simplement envie de détruire le monde juste pour détruire le monde. Si votre bad guy est un psychopathe ou que sais-je, montrez-le en expliquant que ses motivations sont irréalistes et contradictoires, montrez sa folie dévastatrice en lui donnant plus de profondeur. Dans cet article dédié aux antagonistes, je vous en dis plus sur les clichés qui collent à la peau des méchants de roman. N’hésitez pas à y jeter un œil si vous avez peur que votre méchant soit en demi-teinte.

 

Dis-moi tout ! Le questionnaire que je fais passer à mes personnages

Vous en avez probablement déjà entendu parler, mais il existe un nombre plus que conséquent de questions types auxquelles répondre pour développer ses personnages. À tort ou à raison, je trouve qu’ils sont toujours beaucoup trop superficiels même s’ils sont très fouillés. La vous vous dites « ba alors faudrait savoir », ce à quoi je répondrais que, pour moi, l’intérêt d’un portrait de personnage est de connaître ses intentions me permettant de l’écrire tel un réel être vivant et que, de ce fait, savoir qu’il chausse du 43 n’a qu’un intérêt très limité (bon si vous écrivez une version revisitée de Cendrillon, ça peut avoir du sens mais vous voyez où je veux en venir 😉).

Vous trouverez donc ci-dessous les questions auxquelles je réponds pour faire les portraits de mes personnages. Libre à vous de rajouter des questions ou d’en enlever, le but est ici de vous donner un petit coup de pouce si vous avez un peu de mal à développer vos personnages.

Description principale

  • Nom et prénom (petit pseudo si existe)
  • Âge
  • Rôle
  • Objectif principal (plus grande envie)
  • Objectifs secondaires
  • Plus grande peur
  • Ce qu’il a de plus important à perdre
  • Évolution à prévoir
  • Talent/compétence particulier(e)
  • Croyances

 

Relations avec les autres

  • Situation amoureuse
  • Famille
  • Amis
  • Ennemis

 

Description Physique

  • Peau
  • Cheveux
  • Yeux
  • Silhouette (taille, poids, stature)
  • Voix (et accent s’il en a un)
  • Spécificité(s) (tatouages, marque de naissance, cicatrices, etc.)
  • Style vestimentaire/ vêtement préféré
  • Mimique ou manière particulière

 

Histoire personnelle

  • Résumé en quelques lignes
  • Meilleur souvenir
  • Pire souvenir

 

Je vous ai préparé une petite version PDF avec plus de détails qui, je l’espère, vous plaira et pourra vous aider pour développer vos personnages davantage 😊

Téléchargez la en cliquand ici: développer ses personnages – questionnaire

 

J’ai envie de rajouter de nombreuses ressources à destination des auteurs sur le site, donc gardez l’œil ouvert, il est possible que je vous propose diverses ressources PDF et autres consacrées à l’écriture dans les semaines et mois à venir.

S’il y a un sujet que vous souhaiteriez que j’aborde à l’occasion d’un article, n’hésitez pas à me l’indiquer en commentaire 😊

Et vous, comment développez-vous vos personnages ?

Bonne semaine à toutes et à tous !