Dans quelques jours, l’année 2017 touchera à sa fin, il est donc venu l’heure du bilan pour cette année qui a été, pour moi, une année très chargée.

Mes accomplissements et ce dont je suis fière

Il y a près d’un an, le 31 décembre 2016, je mettais le point final au premier jet du roman devenu aujourd’hui D’Or et de Glace. J’étais heureuse et si fière, et je n’avais aucune idée de ce qu’il allait devenir : mon premier roman autoédité, ma petite merveille en somme. Bien entendu, j’ai donc attaqué 2017 à coup de relecture, réécriture, contacts avec des bêta-lecteurs, puis relecture et encore réécriture (à répéter encore et encore 😉 ), bref tout ceci a pris un temps fou et finalement, le 23 octobre 2017, D’Or et de Glace a été fin prêt et a fait son entrée dans le monde du livre sur la plateforme d’Amazon notamment.

Mais 2017, ça n’a pas été que cela, ça a été une année de rencontres et de découvertes : que ce soit la découverte du monde de l’autoédition ou des auteurs indépendants qui ne cessent de me surprendre, 2017 a définitivement changé ma vie.

Entre juillet et aout, j’ai écrit un nouveau roman que je n’ai pas encore eu le temps de relire ou de corriger. Premier écrit de science-fiction que je produis, je l’ai également rédigé intégralement en anglais et j’ai vraiment hâte de m’y replonger pour le relire et le corriger.

Ensuite, j’ai commencé à corriger le tout premier roman que j’ai écrit il y a de cela plusieurs années maintenant et qui dormait dans l’un de mes tiroirs. Il y a beaucoup de travail, mais cela prend forme tout doucement et ça me ravit au plus haut point.

C’est alors que le NaNoWriMo a pointé le bout de son nez et que j’ai commencé à rédiger le roman que j’écris toujours actuellement, un roman de fantasy dans la lignée d’Or et de Glace, mais qui sera le premier tome d’une série.

Cette année a été très riche en écriture avec un roman publié, un roman écrit et un autre précorrigé. Maintenant, je vais m’atteler à continuer sur cette lancée : c’est avec un regard neuf que je compte commencer 2018 !

Pour m’organiser cette année 2018, j’ai décidé de commencer un Bullet Journal ! Il paraît que ça change la vie, alors pourquoi pas! J’en entends tellement de bien et je suis du genre à aimer l’organisation et la planification donc ça devrait me correspondre 😊

Au planning : apprendre à mieux gérer ma vie pro et ma vie perso, me dégager davantage de temps à consacrer à l’écriture, repérer mes mauvaises habitudes pour pouvoir trouver une solution et mettre à plat mes envies et mes projets.

Que de choses pour cette année à venir, en attendant, je pense qu’il est grand temps de partager avec vous les petites astuces qui vont me permettre d’écrire plus en 2018, c’est parti !

 

  • Prenez du temps pour vous (le me-time est important)

En 2018, il est temps de prendre du temps pour vous ! Je suis sérieuse, moi c’est ce que j’oublie de faire le plus souvent, mais prendre le temps de se poser et de faire ce que l’on aime vraiment, ça change la vie et ça rend tout le reste mille fois plus agréable. Vous aimez écrire, mais vous n’en avez pas le temps quand vous rentrez du travail ? Prévoyez une plage horaire où personne n’aura le droit de vous déranger, où vous débrancherez votre téléphone et laisserez les réseaux sociaux de côté. 2018 sonne l’heure du cocooning : prenez du temps pour vous et accordez-vous du « me-time » que vous pourrez dédier à toute activité que vous souhaitez développer. Pour cette nouvelle année, j’ai décidé de me lever 10 minutes plus tôt, pas grand-chose me direz-vous, mais je suis persuadée que cela va faire toute la différence pour écrire plus : je vais pouvoir consacrer ces 10 minutes à des tâches de relecture de plan ou de scènes sur lesquelles je veux travailler le soir en finissant le travail.

Je sais que c’est plus facile à dire qu’à faire, de « prendre du temps », mais je suis intimement convaincue que c’est avant tout une question de discipline. Si votre volonté est la seule chose qui vous bloque, apprenez à la dompter 😊

 

  • Tenez un journal

Cette année je me lance le défi de tenir un Bullet Journal, mais j’ai toujours eu l’habitude d’écrire et de garder une trace de mes avancées au niveau de l’écriture bien avant que le bujo ne se fasse une place sur les réseaux. Tenir un journal personnel dédié à l’écriture peut être une formidable occasion de vous garder concentré sur ce que vous faites et sur vos objectifs : quand on sait qu’on va devoir écrire sur le papier le résultat de sa journée d’écriture, on se sent comme responsable et on préfère éviter l’échec. Attention toutefois à ne pas tomber dans l’excès : ne pas écrire pendant une semaine ne va pas faire de vous un bon à rien qui ne mérite pas d’écrire quoi que ce soit. Le fait de tenir un journal a simplement pour vocation de vous aider à organiser votre approche de l’écriture et de vous permettre de voir vos progrès dans ce domaine. Si vous utilisez cette activité pour vous flageller et vous sermonner, ça peut devenir contre-productif 😉

 

  • Acceptez que vous ne pourrez peut-être pas écrire tous les jours

Il faut que ce soit dit : vous ne pourrez (sans aucun doute) pas écrire tous les jours de cette année 2018. La raison est très simple, la vie ! Écrire demande beaucoup de temps et d’attention, faire naître un roman prend des mois voire des années de travail acharné! Acceptez que si vous loupez un jour d’écriture, ce n’est pas la mer à boire.

Bien souvent, on se met nous-mêmes une pression telle que, comme je vous le disais plus haut, le moindre loupé devient un échec. Il faut arrêter ça dès le 1er janvier 2018 et accepter que cette année, vous allez être productif ET que oui, vous allez aussi choisir de ne pas écrire certain jour. Il faut que vous soyez clair avec vous-même et que vous vous laissiez le droit au repos, il n’y a que comme ça que vous pourrez être heureux chaque jour de 2018 dans votre rapport à l’écriture.

 

  • Utilisez un agenda ou un planner

Au-delà d’un journal d’écriture qui peut vous aider à garder une trace de ce que vous écrivez et des histoires que vous souhaitez développer, essayez d’utiliser un agenda (ou un planner) pourvu que vous puissiez vous reporter à des dates. L’idée ici est de se rendre responsable et de déterminer ses propres limites. Il vous faut un mois pour corriger les derniers chapitres de votre histoire ? Mettez-le en rouge dans votre agenda dédié à l’écriture. En voyant la date inscrite rouge sur blanc, vous pourrez garder votre objectif bien en vue ce qui vous permettra, si tout se passe bien, d’être plus productif.

Certaines personnes ne réagissent pas très bien aux deadlines et ont du mal à s’y tenir. Bien souvent, cela provient d’une mauvaise gestion du temps passé à faire une tâche ou encore plus simplement à de la procrastination. Pour éviter de vous sentir dépasser par une tâche et de vous épuiser à deux jours d’une deadline pour atteindre votre objectif, mettez-vous des rappels dans votre agenda (ou planner). Aussi souvent que vous le pouvez/souhaitez, indiquer le nombre de jours qu’il vous reste pour compléter telle ou telle tâche. La plupart du temps, cela va vous motiver à barrer définitivement cette échéance de votre calendrier.

 

  • Essayez la technique du timer

Dernière astuce qui me sert de temps à autre, il s’agit de la technique du timer. Ce n’est pas un secret, écrire demande de la disponibilité et aujourd’hui, alors que nous écrivons tous (ou presque) sur ordinateur, il est très simple de se laisser happer par la petite icône sur notre bureau qui nous crie que notre bonheur se trouve sur internet. Refusez ce chant de la sirène et restez concentré sur votre manuscrit ! Quand on écrit, le web, c’est le diable : il nous éloigne de notre mission première (écrire) et nous finissons sur internet à passer plus de deux heures à vagabonder sans but précis. Pour éviter cela, vous pouvez tout simplement employer la technique du timer ! Par le biais d’une appli disponible sur votre téléphone ou bien sur internet (oui, pour le timer, on a le droit 😉), programmez le chronomètre sur le temps que vous souhaitez consacrer à l’écriture. Vous ne pouvez écrire que 10 minutes aujourd’hui ? Pas de soucis, paramétrez le timer pour sonner dans 10 minutes et employez-vous à ne faire que ça pendant le temps donné.

Personnellement, c’est une technique que j’aime beaucoup parce que ça me donne l’impression que je n’ai pas le choix, que je dois me plier à ce chronomètre 😊

 

J’espère que ces quelques petites astuces pourront vous être utiles. Je les utilise au quotidien pour mieux organiser mon temps dédié à l’écriture et j’avoue voir une différence depuis que je les applique : je suis maintenant bien plus concentrée quand j’écris et que je décide de l’être, ce qui n’a jamais été une mince affaire. N’hésitez pas à partager avec moi dans les commentaires vos petites astuces personnelles pour être plus productif et écrire plus, je suis toujours à la recherche de « petits trucs » pour m’améliorer 😊

 

L’année 2017 se termine, et j’en profite pour vous souhaiter une très belle et heureuse fin d’année. J’espère que 2018 sera l’année de la joie et du bonheur pour vous et puisse-t-elle vous apporter tout ce que vous désirez.

Bonne année 2018 à tous (et à l’année prochaine 😊 )