Préparer son roman en 8 étapes

Ou comment faire le plan de son roman. Je ne parle pas ici d’un plan détaillé à l’extrême, mais bien d’une ligne directive que vous pouvez garder aussi peu détaillée que vous le souhaitez.

Je sais que beaucoup d’écrivains préfèrent se laisser guider par leur plume et ne souhaitent pas faire de plan de peur d’être bridés dans leur rédaction, je peux comprendre ces peurs, mais un plan basique regroupant seulement quelques étapes principales formant la structure de votre intrigue peut vous permettre d’éviter d’abandonner votre projet en route.

Voici huit étapes pour commencer doucement la préparation de votre roman.

Étape 1 – Faire un petit résumé ou décrire l’idée globale

Avant de vous lancer tête la première dans l’écriture de cette histoire qui vous passionne, prenez le temps de vous poser et de réfléchir. Vous êtes sûr de vouloir développer cette idée ? Si oui, tout commence par quelques phrases. Écrivez un petit paragraphe dédié à l’histoire de votre roman. Pas besoin de rentrer dans les détails ici, il n’est question que de quelques lignes qui résument suffisamment bien votre idée principale pour que vous puissiez obtenir une base solide à laquelle vous pourrez vous référer en cas de besoin.

Étape 2 – Réaliser un synopsis

Pas très fun, je sais, mais une fois que c’est fait, c’est fait. Écrivez un résumé de 600 mots environ qui raconte l’histoire de votre roman du début jusqu’à la fin. Votre synopsis n’est pas gravé dans le marbre, il peut tout à fait évoluer au fil de l’écriture. L’avantage de l’écrire avant de vous lancer dans votre roman c’est que vous connaissez déjà la fin de votre intrigue, vous devrez donc avoir plus de facilité à développer votre roman jusqu’à la fin. Avoir un synopsis dès le départ vous évitera de perdre de vue le début, le milieu et la fin de votre histoire.

Étape 3 – Consacrer quelques lignes à l’originalité

Avant d’aller plus loin dans l’élaboration de votre roman, prenez quelques minutes pour annoter votre idée. En un ou deux paragraphes, écrivez ce qui vous pousse à penser que l’histoire que vous souhaitez raconter est différente de tout ce qui a été fait jusqu’à aujourd’hui. Ne paniquez pas en vous disant que votre sujet a déjà été traité ou que c’est une mauvaise idée car d’autres auteurs de renom ont abordé cette thématique : si vous avez eu cette idée et que vous avez souhaité la développer, c’est forcément qu’il y a quelque chose à en faire ! Creusez la question et trouvez votre aspect différenciant.

Étape 4 – Définissez votre public cible

C’est généralement le genre de remarque qui coule de source, cependant il est toujours bon de s’interroger sur vos potentiels lecteurs. Pensez au public qui va lire votre livre, qui sont-ils ? Quels âges ont-ils ? En gardant ce genre d’information en tête, vous pourrez écrire tout en sachant le style que vous devez employer. Le langage et le ton d’une scène varient énormément selon le genre du roman. Si vous écrivez une romance contemporaine, il y a fort à parier que le rythme de votre récit ne sera pas le même que celui d’un roman de High Fantasy décliné en six tomes de 800 pages. Je caricature ici, mais vous avez compris l’idée 😉

Étape 5 – Penser à votre titre

Je ne peux pas vous promettre que vous parviendrez à cocher cette étape en étant satisfait(e), cependant penser à votre titre peut être très utile lorsqu’on se lance dans un nouveau projet d’écriture. Trouver le titre peut être laborieux, mais ce procédé nous oblige à revoir les fondements de notre idée et permet de mettre en lumière l’essence même de notre projet. Cherchez un titre provisoire si vous ne parvenez pas à trouver du premier coup celui qui semble parfait (rassurez-vous, trouver son titre du premier coup est assez rare). Que ce soit un simple mot ou une expression d’une quinzaine de mots, peu importe. Vous verrez que ce titre indicatif résume votre intrigue parfaitement. A ce stade de la création, c’est-à-dire aux balbutiements, ne recherchez pas la perfection, recherchez plutôt des repères qui vous aideront à écrire et à ne pas vous arrêter.

Étape 6 – Faire un plan

Encore une fois, pas de panique. Je sais que certains n’aiment pas planifier leurs écrits, mais c’est pour moi la meilleure façon d’être efficace et productive. Faire son plan est bien moins compliqué qu’il n’y paraît, il suffit d’un petit peu de méthode et vous y arriverez sans mal. Il est vrai que c’est un processus long si vous souhaitez obtenir un plan détaillé, mais si vous souhaitez avoir un plan très simple sous forme de simples bullet point, faites comme bon vous semble. Personnellement, j’aime bien détailler mon intrigue, cela me permet de voir où je vais et si l’histoire et les différentes trames narratives ont du sens.  Si vous en ressentez le besoin, basez-vous sur une segmentation de votre histoire en trois actes :

Acte 1 = situation initiale et élément déclencheur.

Acte 2 = péripéties et découvertes des spécificités de l’intrigue.

Acte 3 = résolution de l’intrigue et conclusion.

 

Étape 7 – S’organiser pour écrire

Partie non négligeable dans la préparation de votre roman, organiser votre temps pour écrire. Avoir un plan, c’est bien, mais trouver le temps de le concrétiser et d’en faire une histoire, c’est mieux. Pour vous organiser, vous pouvez céder à la tendance du bullet journal, vous aurez ainsi le moyen (et surement l’envie aussi) de planifier vos séances d’écriture. Si vous êtes discipliné, établissez un nombre de mots hebdomadaires à écrire, cela vous assurera un engagement quasi quotidien bénéfique pour votre œuvre. Pensez également à choisir une plage horaire à laquelle vous pouvez entièrement vous consacrer à l’écriture, cela vous obligera à vous asseoir derrière votre ordinateur pour écrire quelques mots. Enfin, mettez tout en place dans votre bureau/salon/chambre pour que vous ayez envie d’écrire. Rangez votre bureau, placez une petite plante verte prêt de votre ordinateur, etc,  une atmosphère agréable vous rendra plus créatif.

Étape 8 – Ecrire (enfin)

La dernière étape est bel et bien d’arrêter de préparer pour enfin se mettre à écrire. Gardez les documents dont vous avez besoin à portée de main (synopsis, résumé, plan, etc) et plongez-vous dans l’écriture. C’est en établissant une routine que vous deviendrez régulier dans vos sessions d’écriture. Il y aura certainement des jours où vous ne pourrez/voudrez pas écrire, ne vous formalisez pas trop, votre fichier sera toujours là le lendemain, faites une pause si vous en avez besoin, et retournez écrire.

 

J’espère que ces quelques étapes vous permettront de mieux aborder la préparation de votre roman. Avec le NaNoWriMo qui approche, il est plus que temps de planifier votre prochaine histoire 🙂

Et vous, comment préparez-vous votre l’histoire de votre roman ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *