Mon roman est disponible en version ebook et brochée

Aujourd’hui est un grand jour pour moi. En effet, après avoir fait le lancement de mon roman, D’Or et de Glace, en version ebook lundi dernier, il est désormais disponible en deux formats, soit en ebook et version brochée.

Ce roman est le premier que j’ai la chance de voir devenir un véritable livre. J’ai mis tout mon cœur dans son écriture, sa correction et sa publication. Pour ceux qui seront intéressés et le liront, j’espère qu’il vous plaira et que vous y retrouverez toute la passion que j’y ai investie.

Aujourd’hui, D’Or et de Glace est disponible sur Amazon en version ebook ici et en livre broché ici. N’oubliez pas, si vous l’avez lu et qu’il vous a plu, n’hésitez pas à partager votre avis dans la zone des commentaires sur Amazon.

Le résumé D’Or et de Glace

Voici le résumé officiel du roman, celui qui figure en quatrième de couverture :

Elizabeth n’est pas née au royaume d’Om Dayyad, ce pays de sables dorés et de chaleur étourdissante. Élevée au royaume de Fraphaetia, terre de soleil frileux et de plaines venteuses, elle est enlevée à sa vie de privilège à l’aube de ses quinze ans.

Devenue une chef de guerre dévouée et prête à tout pour le roi Arkaan, monarque tout puissant d’Om Dayyad à qui elle a voué son cœur, elle est bientôt obligée de marcher de nouveau sous le soleil froid qui l’a vu naître aux côtés du jeune roi Harvy.

Son passé affrontant son présent, Elizabeth tente de trouver sa place dans un monde agité par la guerre opposant les deux nations.

Partagée entre deux cultures, c’est son cœur qui choisira son destin…
Un destin qui changera le monde de Priora-Differitas à jamais.

Oui, mais concrétement ?

Tout d’abord, je pense qu’il est utile de précisé que c’est un roman de fantasy. L’histoire se déroule dans le monde de Priora-Differitas, un monde divisé en différents royaumes et continents.

À l’Est, le royaume d’Ikno savoure une paix inaltérée après avoir juré de ne plus prendre part aux conflits agitant le reste du monde. En effet, le Nord et le Sud s’opposent depuis des générations sur la base de croyances divergentes.

Au Nord, le royaume de Fraphaetia, terre de glace et de forêts brumeuses, se développe sous le règne du roi Vicelin, à qui succède bientôt son fils, le roi Harvy.

Au Sud, le royaume d’Om Dayyad fait de déserts et de dunes ardentes est mené par le puissant roi Arkaan. Au milieu de ces deux cultures patriarcales se trouve Elizabeth, une jeune femme née au royaume de Fraphaetia mais ayant acquis un statut inédit au royaume d’Om Dayyad.

Pendant que les deux royaumes se mènent une guerre froide entendue, les Grands Princes d’Orient, dépendant de l’administration d’Om Dayyad et dont la soif d’autonomie et de profit ne cesse de s’étendre, font planer une ombre sur la stabilité de l’ordre mondiale. Bientôt, de nouveaux sacrifices paieront le prix de la paix.

 

Les thèmes abordés dans D’Or et de Glace

Dans ce roman, de nombreuses thématiques actuelles sont abordées, la principale résidant dans un questionnement autour du statut de la femme et de sa capacité à prendre des décisions dites « d’homme ». Alors qu’Elizabeth est traitée comme une simple damoiselle au royaume de Fraphaetia, elle est respectée en tant que chef de guerre au royaume d’Om Dayyad, un endroit où, pourtant, aucune femme n’a la chance d’être libre.

La loyauté est un axe majeur du roman, et le sentiment d’appartenir à une patrie est le point de départ d’un grand nombre de sacrifices pour les différents personnages. La différence d’environnement et de principes fondamentaux comme leurs religions ou leurs habitudes accentue davantage la question de l’identité.

La romance est également un thème important. Loin d’être un simple roman d’aventure, D’Or et de Glace se veut également une histoire d’amour mouvementée où, bien entendu, tout ne se passe pas comme prévu.

Mes inspirations pour ce roman, d’où vient l’idée ?

Le premier chapitre D’Or et de Glace est le fruit d’un rêve, le reste provient de mon approfondissement des thèmes qui me sont chers et que j’ai évoqués précédemment. Sans se vouloir féministe, ce roman tente de montrer les différentes formes que peut revêtir la force des femmes.

Fascinée par le Moyen-Orient et l’Histoire, c’est très naturellement dans un contexte me rappelant ces lieux que j’ai décidé de faire évoluer mon intrigue. Dans ce monde de fantasy médiévale, pas de créatures inhabituelles ni de magie, il s’agit d’un univers lointain où les préoccupations des Hommes sont semblables aux nôtres.

 

Voici un court extrait qui, je l’espère, vous donnera envie d’en lire plus :

« Le roi hocha la tête l’air entendu. Elizabeth visualisa sur la carte l’endroit où elle allait devoir positionner ses hommes. Il fallait qu’elle agisse vite. Une rivière peu profonde coulait parallèlement à la frontière des terres du royaume de Fraphaetia et de celles du royaume d’Om Dayyad. Au-delà de cette rivière, de grandes étendues de sables étaient dénaturées par des postes de frontières avancés.
Elizabeth connaissait bien ce terrain aride et l’environnement de ces postes avancés. C’était l’endroit où elle repoussait toutes les tentatives d’invasions que pouvaient perpétrer les Ferdiens. Cet endroit du royaume n’était pas de ceux qu’elle affectionnait particulièrement, elle préférait gérer des problèmes de sécurité intérieure. En tant qu’Assassin à la solde du roi, doublé du titre de chef de la Garde royale et de celui de Commandant des Armées, elle avait prêté serment des années plus tôt et promis de toujours défendre les intérêts du royaume d’Om Dayyad. Jamais encore elle n’avait manqué à son devoir.
— Je veux un rapport complet dès ton arrivée sur place, dit le roi à Elizabeth.
Elle acquiesça d’un mouvement de la tête et sortit de la pièce.
Contrôlant les rations de vivres qui étaient accordées à sa troupe, elle s’assura de pouvoir revoir ce stock à la hausse d’au moins dix pour cent. Les stratèges militaires délégués à la préparation logistique des batailles et des guerres avaient la fâcheuse manie de manquer de générosité. Habitués au confort et à la douceur de vivre inhérentes à la vie du palais, ils oubliaient bien souvent que, sur le terrain, une ration trop maigre pouvait avoir des conséquences désastreuses sur le champ de bataille. Ils devaient ce manque de jugement à l’idéalisme qui voilait leur perception du royaume : convaincus de la toute-puissance de la monarchie et du pouvoir divin du roi, ils n’imaginaient pas qu’une bataille puisse durer plus longtemps que prévu.
Une fois les derniers détails et préparatifs supervisés, Elizabeth décida d’aller vérifier le placement des gardes royaux. Elle avait elle-même réalisé le planning des tours de garde. Ainsi, elle s’assurait que le roi, la reine et la princesse soient toujours protégés, même à l’intérieur du palais. D’après elle, il ne fallait prendre aucun risque.
Elle repéra que quatre gardes étaient postés au cœur du jardin dont la vue imprenable donnait sur la vallée de Mirt, un magnifique ensemble de montagne bordé de végétation luxuriante avec en son centre un lac d’eau claire. La chaleur était toujours écrasante, et il n’y avait qu’une personne pour se promener dans le jardin sous cette accablante atmosphère. »

 

Si ces quelques informations supplémentaires vous ont donné envie d’en découvrir davantage, n’hésitez pas à passer commande sur Amazon.

Disponible en version brochée et ebook

À noter également qu’à partir d’aujourd’hui et ce, jusqu’à la fin de la semaine, je partagerai sur Twitter et Instagram des visuels de mes inspirations concernant D’Or et de Glace. Ces arrangements d’aesthetics pullulent sur les réseaux sociaux et je trouve que c’est un excellent moyen de partager avec vous des images et impressions qui m’inspirent.

Pour rappel, voici les différents endroits où me trouver sur le net :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *