Coucou tout le monde !

 

J’espère que vous passez une belle journée 😊 Aujourd’hui je vous retrouve pour vous continuer ma série d’articles sur Save the Cat ! writes a novel de Jessica Brody.

 

Nous avons vu précédemment comment créer un personnage digne de son histoire ainsi que la feuille de route de Save the Cat. Je vous propose aujourd’hui de découvrir les dix types d’histoires recensées dans Save the Cat. D’après l’ouvrage, ces dix catégories regrouperaient la totalité des œuvres de fiction qui vivent sur nos étagères ! Intrigués ? Je vous les présente ci-dessous 😊

 

  • Whydunit ? (à comprendre pourquoi l’a-t-il fait… Mystère et enquête au programme 😉 )
  • Rites de passage
  • Institutionnalisé
  • Superhéros
  • Celui qui a un problème
  • Le paria triomphant
  • Celui qui aime
  • Sorti de la lampe
  • La toison d’or
  • Le monstre dans la maison

 

1. Whydunit

 

C’est la catégorie des mystères, enquêtes policières et autres thrillers !

Pour que votre roman entre dans cette catégorie, il vous faut trois ingrédients particuliers : un détective, un secret et un retournement de situation.

 

Le détective peut être un enquêteur professionnel ou un amateur, c’est d’ailleurs souvent plus drôle quand le personnage n’y connait rien du tout et se dépatouille comme il peut 😉 Il faut simplement que ce protagoniste se retrouve avec une affaire à gérer, quelque chose qui le change de d’habitude et qui, même s’il est un professionnel, à un réel impact sur sa vie et sa vision des choses. N’oubliez pas, le personnage principal doit subir une transformation durant le roman !

 

Le secret est ce qui débloque toute l’histoire et permet au détective de comprendre ce qu’il s’est passé et, surtout, pourquoi ça s’est passé. Le secret est la révélation à la fin de votre histoire, celle pour laquelle le lecteur a lu votre roman et attend de connaître.

 

Le retournement de situation fait référence au moment où votre personnage principal est tellement investi dans l’enquête et le mystère qu’il en arrive à bafouer leurs propres règles (suis-je la seule à entendre le mot « transformation » murmuré au loin ?). Cet événement pousse le héros à agir pour faire progresser l’histoire.

Résultat de recherche d'images pour "la fille du train"

Quelques romans de ce genre :

Les aventures de Sherlock Holmes – Arthur Conan Doyle

La fille du train – Paula Hawkins

Gone Girl – Gillian Flynn

Le Da Vinci Code – Dan Brown

 

 

2. Rites de passage

 

Ce type d’histoire fait partie de celles qu’on voit le plus en littérature. Dans ce cas de figure, on suit souvent les aventures d’un personnage qui va, malheureusement, beaucoup souffrir. On aborde dans cette catégorie la mort, la violence, la puberté, le changement, l’adolescence, la rupture, les crises existentielles, etc.

Dans les romans qui appartiennent à ce genre, le héros à un problème dans sa vie et bien entendu, c’est son cheminement jusqu’à la fin de l’histoire qui le résoudra.

 

Pour savoir si votre roman rentre dans cette catégorie, demandez-vous s’il contient : un problème existentiel, une mauvaise façon de gérer le problème, une solution au problème qui comprend la notion d’acceptation (très important !).

 

Le problème existentiel doit être un challenge universel qui parle à tout le monde : devoir gérer le décès d’un être cher, subir une grave maladie, vivre une séparation, l’adolescence, etc.).

 

La mauvaise façon de traiter le problème que choisira votre héros sera ce qui permettra de montrer ses progrès en tant que protagoniste : il fait les mauvais choix au début, opte pour la facilité qui lui évite momentanément une certaine douleur avant de devoir – et surtout pouvoir ! – faire le bon choix.

 

La solution bercée d’acceptation est l’épanouissement de votre personnage. Une fois qu’il a compris que c’était lui qui devait changer et pas le monde autour de lui, il fait ce qu’il faut pour s’en sortir et se transformer.

Résultat de recherche d'images pour "fangirl"

Quelques romans de ce genre :

Emma – Jane Austen

Fangirl – Rainbow Rowel

Anne… La maison aux pignons verts – Lucy Maud Montgomery

L’attrape-cœurs – J. D. Salinger

 

 

3. Institutionnalisé

 

La catégorie « institutionnalisée » fait référence aux romans dont le fond de l’histoire ne concerne pas un mais bien de nombreux personnages. On parle d’institutions, de groupes, de peuples.

Pour appartenir à ce genre, un roman doit comprendre ces trois éléments : un groupe, un choix, et sacrifice.

 

Le groupe peut désigner une famille, des amis, une organisation, une communauté, une entreprise, bref, quelque chose qui rassemble les gens et les unit autour d’un point commun.

 

Le choix est celui que doit faire le héros à savoir rejoindre le groupe ou non s’il n’en fait pas déjà partie, ou bien rester dans le groupe ou le quitter. C’est un questionnement qui taraude le personnage principal et rend son histoire intéressante.

 

Le sacrifice, l’acte que doit faire le héros et qui peut mener à trois aboutissements différents : soit il rejoint le groupe, soit il le détruit, soit il s’en échappe. À noter que l’évasion peut comprendre le suicide.

Résultat de recherche d'images pour "the great gatsby"

Quelques romans de ce genre :

La lettre écarlate – Nathanial Hawthorne

The Great Gatsby – F. Scott Fitzgeral

La servant écarlate – Margaret Atwood

Les Misérables – Victor Hugo

 

 

4. Superhéros

 

Le genre des superhéros vous parlera probablement davantage (suis-je la seule à trépigner d’impatience en attendant Avengers Endgame ?). Ce type d’histoire s’intéresse au destin d’un héros qui se retrouve voué à faire de grandes choses, il a un dessein, il est l’élu, etc., qu’il le veuille ou non !

Les trois éléments de cette catégorie sont : un héros avec un pouvoir spécial, une némésis qui s’oppose au héros, une malédiction que doit subir le héros (bien entendu due à sa grandeur).

 

Le pouvoir spécial de votre héros ne désigne pas obligatoirement un don magique ou une force extraordinaire. Une mission particulière pour faire le bien suffit amplement.

 

La némésis doit s’opposer au héros et lui donner du fil à retordre, car il a un pouvoir similaire ou égal. À noter que ce qui fait la différence entre la némésis et le héros, outre leur ambition en bien ou en mal, est que le personnage principal est l’élu, celui qui était attendu, celui sur qui tout repose.

 

Que serait un élu sans malédiction, je vous le demande. La malédiction n’est pas forcément magique, vous l’aurez compris, il s’agit ici d’un obstacle que doit surmonter le héros pour payer le prix de ce qu’il est. C’est pas de tout repos d’être l’élu. De plus, une malédiction mettant des bâtons dans les roues de votre héros super fort permet au lecteur de s’identifier davantage.

Résultat de recherche d'images pour "harry potter à l'école des sorciers"

Quelques romans de ce genre :

Harry Potter à l’école des sorciers – J. K. Rowling

Eragon – Christopher Paolini

Cinder – Marissa Meyer

Divergente – Veronica Roth

Dracula – Bram Stocker

 

 

5. Celui qui a un problème

 

Cette catégorie est assez courante de nos jours, l’histoire se concentrant sur un héros devant faire face à un problème. Évidemment, plus le problème est conséquent, plus l’histoire est intéressante ! Pour entrer dans cette catégorie, votre roman doit comprendre : un héros innocent, un événement soudain, une lutte dont l’enjeu est une question de vie ou de mort.

 

Quoi de plus agréable pour un lecteur que de voir un pauvre petit héros, tout innocent, qui n’a rien demandé à personne, se retrouver embarqué dans une histoire bien trop lourde pour peser sur ses frêles épaules ? Si ça fonctionne, il y a une raison : les lecteurs aiment compatir avec le personnage principal. Il faut donc un héros innocent qui doit quitter sa vie tranquille et/ou banale et affronter des intrigues. Pas de panique cependant, il a totalement les capacités malgré son apparence un peu naïve (ou pas hein, je force le trait mais vous avez compris l’idée 😉).

 

L’événement soudain est ce que pousse l’innocent dans les méandres des problèmes. C’est une étape définitive où, une fois passée, le héros ne peut plus revenir en arrière. (Ça ne vous rappelle pas une fille avec sa tresse et son arc, tout ça ?)

 

Une lutte pour la vie est ce qui rend le roman excitant. Votre personnage doit se battre pour sauver sa peau, celles d’un groupe ou de la société.

Résultat de recherche d'images pour "hunger games"

Quelques romans de ce genre :

Hunger Games – Suzanne Collins

Robinson Crusoé – Daniel Defoe

Illuminae – Amie Kaufman et Jay Kristoff

The Hate U Give – Angie Thomas

 

 

6. Le paria triomphant

 

Ce type d’histoire est de celles que je préfère : celui sur qui personne n’aurait misé un centime rafle la mise. C’est le triomphe du fou, le sous-estimé qui réussit.

Pour rentrer dans cette catégorie, votre roman doit comporter : un paria, à comprendre quelqu’un que la société regarde de haut et souvent avec mépris et qui ignore son propre potentiel, le fait établi que le paria est mal vu par les autres, qu’il est reconnu comme tel, et enfin une transmutation qu’effectue le héros en changeant radicalement.

 

Le paria est gentil et naïf, souvent innocent. Il passe inaperçu la majeure partie du temps sauf aux yeux d’un personnage jaloux qui a senti le potentiel qu’il recèle (et préférerait éviter qu’il ne s’en rende compte).

 

C’est un fait établi que le paria ne correspond pas à l’endroit où il a atterri : le nouveau job, le nouveau groupe ou communauté. Du moins, c’est le cas au début. Au fur et à mesure, ce dernier prendra ses marques 😉

 

La transmutation est ce moment où le héros change radicalement et devient une nouvelle personne. Souvent, cette transmutation se traduit par un changement de nom soit volontaire pour masquer son identité, soit accidentel.

Résultat de recherche d'images pour "le journal de bridget jones livre"

Quelques romans de ce genre :

Le journal d’une princesse – Meg Cabot

Candide ou l’optimisme – Voltaire

Le journal de Bridget Jones – Helen Fielding

Jane Eyre – Charlotte Brontë

 

 

7. Celui qui aime

 

Ces histoires parlent d’amour, mais pas uniquement de romance ! Cette catégorie comprend les romans parlant d’amitié et de liens familiaux tout comme les histoires d’amour et de romance. Le but dans ce type d’histoire est d’être ‘complété’, trouver avec l’amour de quelqu’un dans sa vie une sorte de paix intérieure et le sentiment d’être entier.

Ici, il faut : un héros incomplet à qui il manque quelque chose, un alter ego, et une complication.

 

Le manque du héros incomplet peut être physique, éthique ou encore spirituel. Il a besoin de quelqu’un d’autre, de ce que cette deuxième personne a à offrir, pour se sentir complet.

 

L’alter ego est cette fameuse personne qui aide le héros à s’épanouir et/ou lui apporte quelque chose dont il a besoin au travers de qualités qui lui font défaut.

 

La complication peut être un quiproquo, une divergence de point de vue, un challenge émotionnel ou physique, un événement historique majeur, le désaccord de la société, etc. La complication est la principale source de conflit dans le roman, celle qui oppose constamment les personnages avant d’être la source de leur rapprochement.

Résultat de recherche d'images pour "orgueil et préjugés livre"

Quelques romans de ce genre :

Orgueil et préjugés – Jane Austen

Twilight – Stéphanie Meyer

Everything, Everything – Nicola Yoon

Nos étoiles contraires – John Green

 

 

8. Sorti de la lampe

 

En référence au génie (of course), cette catégorie de roman fait allusion à des histoires où la magie joue un rôle important, le héros pouvant expérimenter un monde magique dont il apprendra une leçon importante (souvent que la vie est très bien comme elle est, même sans magie). C’est un genre très utilisé pour les comédies romantiques notamment.

Les trois éléments à réunir pour qu’un roman corresponde à ce genre sont : un héros qui mérite la magie, un sort (ou une touche de magie), une leçon.

 

Peu importe votre type de héros, il doit être clair que ce dernier a besoin de magie dans sa vie, qu’il mérite de vivre une expérience magique pour évoluer.

 

Un sort ou une touche de magie peut faire se produire par le biais d’un autre personnage, un objet, un lieu, ou autre. Attention ceci dit à bien implémenter cet élément illogique en respectant des règles logiques. Votre lecteur pourrait vous en vouloir de ne pas être constant et de faire un peu ce que vous voulez.

 

Son aventure doit inculquer une leçon à votre personnage, lui faire prendre conscience de quelque chose qui lui permettra de résoudre ses problèmes sans l’aide de la magie.

Résultat de recherche d'images pour "tres chere sadie"

Quelques romans dans ce genre :

Freaky Friday – Mary Rodgers

IQ84 – Haruki Murakami

Très chère Sadie – Sophie Kinsella

Un chant de Noël – Charles Dickens

 

 

9. La toison d’or

 

Inspirée par les aventures de Jason, cette catégorie comprend les romans de quêtes, d’aventures, les road-trips et toutes ces histoires qui embarquent le lecteur dans un périple permettant au héros d’en apprendre plus sur lui-même. Le plus important, c’est toujours le chemin, pas la destination. Les trois éléments nécessaires à cette catégorie sont : une route, une équipe, et une récompense.

 

La route peut prendre la forme d’une vraie route, un chemin dans la forêt, à travers les montagnes, pourvu que les personnages y progressent et avancent vers leur but. On verra souvent un obstacle bloquer la route et obliger les personnages à réfléchir pour continuer leur cheminement.

 

L’équipe correspond au héros et aux personnages secondaires. Là où le personnage principal pêche, le reste de l’équipe apporte les compétences, l’expérience ou les conseils nécessaires. Si l’histoire consiste en un voyage solitaire, l’équipe fait référence aux différents personnages fournissant de l’aide au héros dans sa quête.

 

La récompense est le but du voyage : rentrer à la maison (on pense à Ulysse évidemment), aller chercher un trésor, obtenir sa liberté, atteindre un endroit particulier, ou encore réclamer un bien dû.

Résultat de recherche d'images pour "six of crows livres"

Quelques romans de ce genre :

Le seigneur des anneaux – J. R. R. Tolkien

Alice au pays des merveilles – Lewis Caroll

On the road – Jack Kerouac

La selection – Kiera Cass

Six of Crows – Leigh Bardugo

Ready Player One – Ernest Cline

 

 

10. Le monstre dans la maison

 

Le type d’histoire qui me fait le plus peur, ces récits où le héros se retrouve pris au piège quelque part avec un ennemi que, souvent, il ne peut pas voir. C’est la catégorie de l’histoire qui fait peur.

Pour savoir si votre roman fait partie de cette catégorie, vérifiez que vous avez : un monstre, une maison, et un péché.

 

Le monstre est rendu surnaturel de par ses pouvoirs même si sa force n’est que le résultat de la folie. Il est profondément mauvais et a pour unique ambition de faire du mal et détruire.

 

La « maison » n’est pas obligée d’être réellement une maison, ça peut être n’importe quel endroit à condition que ce soit un lieu fermé qui pourrait littéralement être une maison, un quartier, une ville, etc. Il faut simplement que le lecteur ait une sensation oppressante de huis clos.

 

Le péché fait référence à la culpabilité d’une personne coupable d’avoir laissé le monstre entrer dans la maison (ou d’être venu envahir l’espace du monstre). La transgression peut découler de l’ignorance et est souvent liée à la leçon de vie que doit apprendre le héros.

Résultat de recherche d'images pour "jurassic park livre"

Quelques romans de ce type :

Frankenstein – Mary Shelley

L’exorciste – William Peter Blatty

Shining – Stephen King

Jurassic Park – Michael Crichton

Le silence des agneaux – Thomas Harris

 

Voilà pour ce qu’il est de ces dix catégories exposées dans Save the Cat ! Writes a novel. On peut en effet se rendre compte qu’elles résument plutôt bien les œuvres de fictions existantes. À noter toutefois qu’un roman peut appartenir à plusieurs catégories ! C’est moins courant, mais ça existe. Il y en aura souvent une catégorie qui sera prépondérante, mais il n’est pas exclu de regrouper les caractéristiques de plusieurs catégories 😉 Donc pas de panique si vous trouvez que votre roman ne rentre pas vraiment dans une case.

 

C’est tout pour aujourd’hui, j’espère que cet article vous aura plu ! N’hésitez pas à me dire en commentaire quelle est votre catégorie préférée 😊

 

Bon week-end à toutes et à tous !

 

PS: d’importantes annonces arrivent dans les jours à venir sur Instagram, n’oubliez pas de vous abonnez pour suivre toutes les dernières nouveautés  😉