Le NaNoWriMo, qu’est-ce que c’est ?

En cette fin de mois de septembre, l’auteursphere, comme j’aime à l’appeler, s’apprête à se réveiller sérieusement. En effet, l’automne amène avec lui le mois d’octobre aussi connu sous le doux nom de NaNoWriMo Prepping month, Nano Prep month ou PreptOber, à comprendre le mois de préparation au NaNoWriMo.

Le NaNoWriMo, vous en avez sans aucun doute entendu parler si vous écrivez ou si vous vous êtes renseigné sur l’écriture. Ce mot, qui correspond à National Novel Writing Month, désigne un challenge que des milliers d’écrivains, professionnels et amateurs confondus, relèvent chaque année pendant le mois de novembre.

Du 1er au 30 novembre, les auteurs ont pour but de réaliser la tâche colossale de coucher 50,000 mots sur le papier. Si cela peut paraître beaucoup, un tel objectif implique d’écrire chaque jour 1667 mots pour terminer le challenge ce qui paraît tout de suite plus accessible.

J’aime tout particulièrement le NaNoWriMo car c’est pour moi une fantastique opportunité d’enfin se lancer dans l’écriture d’un projet qui nous tient à cœur. Que vous soyez un plotter ou un pantser, à savoir que vous aimiez tout planifier dans les moindres détails ou que vous vous laissiez écrire au fil de l’eau, le mois de novembre est l’opportunité de vous concentrer sur un objectif et de relever un défi tout en jouissant du soutien d’une communauté de passionnés.

Comment ça se passe ?

Pour commencer, vous devez vous rendre sur le site NaNoWriMo.com et créer votre compte. En quelques minutes, vous avez accès à des dizaines de forums regorgeant d’informations précieuses sur l’écriture. Le site met également à disposition un certain nombre de ressources plus ou moins utiles et des dizaines de conseils écrits de la main d’auteur à succès. Bien que le site soit en anglais, la France dispose également d’une page sur laquelle vous pouvez échanger avec des écrivains français qui ont également relevé le challenge. Les ressources sont plus limitées, mais si vous comprenez l’anglais, vous comprendrez vite que le site anglophone est une véritable caverne d’Ali Baba.

Une fois inscrit et après avoir fait le tour des catégories du site, vous pouvez configurer votre projet. Ici, rien de plus simple, choisissez un titre pour votre projet (il n’a pas à être définitif, il n’est là qu’à titre indicatif pour que vous puissiez monitorer vos progrès) et c’est parti !

L’avantage du site officiel du NaNoWriMo c’est sans aucun doute ses graphiques. Ainsi, vous pouvez chaque jour rentrer dans votre dashboard le nombre de mots que vous avez écrits pour la journée et suivre votre courbe de progression. Je ne sais pas vous, mais moi j’adore voir ma barre de mots écrits pour le jour dépasser la ligne prédéfinie qui se tient à 1667 mots par jour. C’est étrangement motivant et cela me permet souvent de prendre de l’avance.

Ne vous y trompez pas, pour réussir le NaNoWriMo il faut être prêt à s’investir dans son rapport à l’écriture. Si vous acceptez le défi et que vous travaillez la semaine, il y a de grandes chances que vous passiez quelques heures pendant ces quatre semaines à écrire intensément le week-end pour rattraper votre retard.

Si l’idée du NaNoWriMo est avant tout de pousser les gens à écrire pour le simple fait de passer à l’action et écrire, il en ressort bien souvent de très bons débuts de roman. Car oui, 50,000 mots c’est bien, mais soyons honnête, c’est très court pour un roman complet dont la moyenne tourne autour de 70 à 80,000 mots. De nombreux romans désormais best-sellers ont vu le jour durant le mois de novembre alors que leurs auteurs participaient au NaNoWriMo.

Voici quatre livres commencés à l’occasion du NaNoWriMo, aujourd’hui devenus des best-sellers :

Cinder de Marissa Cress

 

Fangirl de Rainbow Rowell

 

Water for Elephants // De l’eau pour les éléphants de Sara Gruen

Ce dernier a été adapté au cinéma avec Reese Witherspoon et Robert Pattinson notamment.

 

The Night Circus // Le Cirque des Rêves de Erin Morgenstern

 

Le NaNoWriMo est un challenge très demandant, mais il vaut vraiment le coup pour qui ose se dévouer à l’écriture. La communauté autour de cet événement est le vrai point positif, cela vous permet de faire connaissance avec des écrivains, d’échanger sur des sujets qui vous passionnent et poser les possibles questions que vous pouvez avoir. L’ambiance sur le forum est vraiment incroyable, et l’entraide est le maître mot tandis que c’est avec bienveillance que les uns comme les autres sont prêts à vous soutenir et vous aider.

Si vous n’êtes pas du genre social, vous n’êtes pas obligés de participer aux topics du forum, vous pouvez simplement profiter des ressources du site et du dashboard pour vous automotiver.

 

Et vous, avez-vous déjà relevé le challenge du NaNoWriMo ? Comptez-vous le faire cette année ?

N’hésitez pas à partager vos expériences avec moi en me laissant un commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *