Comme vous le savez, la fantasy, en plus d’être mon genre littéraire préféré, est aussi un genre de l’imaginaire. Dans ce type de récit, il est possible d’inventer tout et n’importe quoi et d’y donner un sens. C’est de cette façon que l’on peut créer des mondes aussi riches et incroyables que la Terre du Milieu de Tolkien par exemple.

 

Aujourd’hui, je voulais partager avec vous une checklist qui pourrait vous être bien utile si vous souhaitez écrire de la fantasy.

N’oubliez pas, les récits de fantasy ne demandent pas tous les mêmes éléments ni le même degré de développement. Par exemple, votre histoire peut tout à fait se dérouler dans un monde sans magie ou sans espèces différentes de celles déjà existantes sur Terre. D’un autre côté, si vous vous lancez dans la rédaction d’une œuvre de high fantasy, elfes, nains et autres créatures mythiques vont devoir être présentés. Choisissez un nom pour votre monde et commencez à le détailler.

 

Voici une checklist sur laquelle vous baser pour créer votre monde de fantasy :

 

1 – Le Langage :

Quelle langue parlent vos personnages ? Dans votre monde, y a-t-il une seule langue ou plusieurs ? Comment ont-elles évolué ? Voici des questions auxquelles vous allez devoir trouver des réponses. N’oubliez pas de rester logique : si votre monde est peuplé de nombreux peuples vivants séparés les uns des autres, il y a fort à parier qu’ils ne parleront pas la même langue.

Pour inscrire la différence de langage dans votre roman, vous pouvez tout à fait inventer vous-même un autre langage. Tolkien l’a fait, pourquoi pas vous ? Si vous trouvez cela trop difficile ou que vous n’en avez pas envie, pas de panique, il existe une façon plus simple de montrer la différence de langage dans un récit. Pensez à Game of Thrones: dans les livres, la langue des Dothraki n’est pas clairement affichée (elle a surtout pris la forme d’un véritable dialecte pour la série). Donnez un nom à votre langue puis définissez quelques mots pour lui donner de la consistance. Dans votre roman, vous pourrez indiquer la différence de langage par le biais de la narration et le résultat sera le même.

 

2- La Géographie :

Point très important lorsque vous créez votre monde de fantasy : définissez la géographie de votre monde. Au-delà de vous permettre de faire une carte si vous en ressentez le besoin, savoir comment se présente votre monde au niveau géographique vous permettra de rendre votre récit cohérent et de l’orienter. Les actions de vos personnages et leurs réactions découleront forcément de l’endroit où ils se trouvent. C’est d’autant plus vrai si vous écrivez un roman de high fantasy : pour vous y retrouver dans votre histoire, il est préférable de savoir où vos personnages mettent les pieds et où ils se situent par rapport à leur point de départ.

Aspects également importants : la géologie et la météo. Assurez-vous de définir et connaitre les caractéristiques de chaque lieu où vous établissez vos personnages. Il faut que ce soit clair dans votre esprit pour que votre lecteur comprenne où se déroule l’action.

 

3- La Politique, le Gouvernement et le Pouvoir

Comment s’articule la géopolitique de votre monde ? Quel est le système que vous souhaitez utiliser : des pays ? des royaumes ? des empires ? Définir la politique et le type de gouvernement de chacun des états de votre monde de fantasy est un must. Est-ce une monarchie, une dictature, une démocratie ? Assurez-vous de bien avoir répondu à ces questions avant de vous lancer dans l’écriture de votre roman.

La vie des sociétés s’organise autour de piliers réunissant les gens. Ainsi, à vous de définir qui a le pouvoir et pourquoi. Comment s’obtient le droit de gouverner ? Vote, droit de naissance, tirage au sort, à vous de déterminer cet élément.

Réfléchissez à comment fonctionnent nos sociétés pour créer votre monde : pouvoir exécutif, pouvoir législatif, pouvoir judiciaire : sont-ils détenus par une seule et même personne ? Comment s’appliquent les lois ? Qui les crée ? Qui les fait appliquer ? Donnez de la substance à votre monde en en définissant son fonctionnement. Ça peut peut-être vous paraître futile de prime abord, mais c’est incroyablement important pour que votre récit ait du corps et pour que vous sachiez précisément de quoi vous parlez.

Attention : ne vous mettez pas en tête de tout détailler à votre lecteur. Votre boulot en tant qu’auteur va être de choisir ce qui est nécessaire au roman pour que l’histoire ait du sens. Pas besoin de leur expliquer dans les détails les méandres des procédés judiciaires applicables dans votre monde à moins que cela n’apporte quelque chose au récit.

 

4- La Magie et la Technologie

Vient alors le moment de décider à quoi ressemblera la magie de votre monde. Tout d’abord, est-ce qu’il y a de la magie dans votre roman ? Si oui, allez-vous lui donner un nom ?

Il n’est pas nécessaire de voir apparaitre des éléments magiques pour qu’un roman soit considéré de la fantasy, le simple fait de se trouver dans un autre monde en fait une raison suffisante, cependant il y a fort à parier que si vous écrivez de la high fantasy vous vous retrouviez avec des mages et autres guérisseurs. Si tel est le cas, déterminez d’où vient la magie qu’ils utilisent. Y en a-t-il plusieurs sortes ? Est-ce que ça s’apprend où est-ce un don ? Y a-t-il des êtres plus à même de posséder ou d’apprendre la magie ? Posez-vous toutes les questions nécessaires pour que vous ayez une vision globale de votre système magique.

 

5- La Technologie

Point très important s’il en est : de quelle technologie dispose votre monde ? Les techniques maitrisées par les peuples de votre roman sont-elles avancées ou est-ce qu’il s’agit d’un monde à l’aspect médiéval ? À vous d’en juger ! Tous les peuples ont-ils accès au même degré de technologie ? Est-ce que certains ont plus de facilités à utiliser certains objets que les autres ?

Toutes les questions se posent. La technologie à laquelle peuvent accéder vos personnages va considérablement influencer le parcours de ces derniers, donc il est primordial que vous délimitiez les avantages ou inconvénients technologiques qui peuvent venir leur barrer le chemin ou leur sauver la vie.

 

6- La Religion

La religion est souvent ce qui rassemble les gens dans des idées et dans des lieux. Y a-t-il une croyance dominante dans votre monde de fantasy ? Y en a-t-il plusieurs ? Quels sont leurs noms ? Qui croit à quoi ?

Pour répondre à ces questions, assurez-vous de bien vous reporter à la géographie de votre monde : il y a de fortes chances que des peuples voisins partagent les mêmes affinités religieuses. Si ce n’est pas le cas, y a-t-il des guerres ? Si non, comment la paix a-t-elle pu être instaurée ?

Si les peuples de votre monde n’ont pas de religion, croient-ils en quelque chose ? Expriment-ils une spiritualité ? Pensent-ils accéder à un paradis ou à un enfer après la mort ? Sont-ils plutôt fans de la réincarnation ? Nous avons la chance de vivre dans un monde où les croyances et les spiritualités sont aussi diverses que variées, inspirez-vous-en pour créer les vôtres 😊

 

Autres points à déterminer :

Comment les personnages s’expliquent-ils la naissance de leur monde ? Ont-ils accès à la science ou cela s’apparente-il plutôt à de la magie pour eux ?

Y a-t-il des cérémonies annuelles qui rassemblent les gens ? Fête-t-on un personnage/roi/gouvernement particulier à une date particulière ? Les anniversaires sont-ils importants ? Les gens se marient-ils ? Si oui, est-ce un événement qui se fête ?

Y a-t-il des légendes et des mythes qui sont connus de tous ?

Quel est le folklore de votre monde ?

 

Encore une fois, ce n’est pas parce que vous avez les réponses à toutes ces questions que vous devez en informer votre lecteur, du moins certainement pas dans les premiers chapitres. Pour que votre récit reste immersif et réaliste, faites en sorte de parsemer votre récit de ce qui fait de votre monde un monde unique. Par petites touches, apprenez à votre lecteur que tel peuple croit en tel Dieu, que tel endroit est réputé maudit, que telle légende raconte que telle créature maléfique vit encore, etc.

 

7- Rôle des genres

Du côté de la société, assurez-vous de bien avoir défini votre système. Quelle place occupent les hommes ? Quelle place est réservée aux femmes ? Y a-t-il une différence entre les deux ? Est-ce que le monde est basé sur un modèle patriarcal ou est-ce qu’au contraire les femmes sont les uniques leaders ?

À vous d’en juger et de le préciser. Cela formera votre monde et influera grandement sur la façon dont vos personnages évoluent à travers le récit.

 

8- Les Professions

Lorsque vous en viendrez à créer vos personnages, vous vous poserez forcément cette question : quel est leur métier ? Généralisons donc la question : quels sont les métiers et les professions qui peuvent être exercées dans votre monde ?

Si vous avez opté pour un monde de fantasy aux allures médiévales où la magie est présente existent-ils des métiers spécialisés dans la magie ? Qui peut devenir forgeron ? Commerçant ? Maitre d’armes ? Dresseur de dragons ?

Autre question, comment le travail est-il perçu ? Est-ce quelque chose de positif ? Pourquoi vos personnages travaillent-ils ? Quelle est la monnaie de votre monde ? Est-ce qu’elle régule le commerce ? Qui décide combien elle vaut ? etc.

 

9- Les Vêtements

Bien souvent, ce que portent les gens indique leur statut social. Leurs vêtements indiquent s’ils font parti de la noblesse, d’une caste particulière ou encore s’ils proviennent d’un lieu bien précis. La plupart du temps, la géographie et la météo influent sur la mode, ainsi les habitudes vestimentaires d’un personnage vivant en plein désert ne seront pas les mêmes que celles d’un personnage vivant au beau milieu de bois humides.

Est-ce que les personnages détenant le pouvoir dans votre monde s’habillent d’une certaine façon ? Quelles sont les matières utilisées et d’où viennent-elles ? Comment s’habillent les populations les plus modestes ? Qui fabrique les vêtements ? etc.

 

10- La Nourriture

Encore une fois, la nourriture, à l’instar des vêtements, en dit long sur le statut qu’occupe un personnage dans sa société. Tandis que les plus riches ont accès aux mets les plus goûteux et aux produits de qualités, les plus pauvres doivent souvent lutter contre la famine. Est-ce une vérité qui se vérifie dans votre monde ? Que mangent vos personnages ?

Plus dans le détail, comment est plantée la nourriture ? Qui produit les récoltes ? Comment les aliments sont-ils récoltés (technologie ou magie ?) ? Y a-t-il des aliments particulièrement dangereux ?

Plus votre monde comportera de petits détails, plus il en deviendra réaliste. Votre but est de permettre à votre lecteur de se laisser plonger entièrement dans le monde imaginaire que vous lui présentez. Savoir que les patates sont bleues n’a peut-être pas beaucoup d’intérêt vu comme ça, mais s’il se trouve que c’est l’aliment le plus toxique de votre monde et que votre personnage principal s’apprête à en avaler une bouchée au milieu du roman, alors c’est une information que vous pouvez incorporer au préalable dans votre récit et qui fera sens.

 

11- La Faune & la Flore

Dernier élément de cette checklist, la faune et la flore. C’est ce qui fait de chaque lieu un endroit unique et ce qui donnera une véritable essence à votre monde de fantasy. Les espèces végétales et animales de votre roman vous permettront de mieux vous représenter votre monde. Quelles espèces animales sont les plus communes ? Lesquelles sont les plus dangereuses ? Les plantes sont-elles répandues ? Quels arbres sont les plus hauts ? Les plus beaux ? Cela influencera les descriptions des lieux où se trouveront vos personnages, alors autant déterminer tout cela tout de suite.

Si vous souhaitez pousser le détail encore plus loin, vous pouvez vous faire un bestiaire ainsi qu’un glossaire botanique que vous ne partagerez pas avec vos lecteurs, mais qui vous aideront à bien discerner tout ce qui habite votre monde.

Concernant les animaux, il y a fort à parier que votre personnage principal, surtout s’il se lance dans une quête, en rencontre quelques-uns. À vous de déterminer quelle est leur place dans la société. Comment sont-ils traités ? Est-ce que les gens les aiment, les protègent ? Est-ce qu’il existe des animaux domestiques ? Lesquels sont les plus dangereux ? etc.

 

12 – Questions bonus pour vous aiguiller un peu plus :

La famille :

Comment s’articulent les familles ? Est-ce que les enfants héritent du nom de leurs parents ? Connaissent-ils leurs aïeuls et est-ce une notion importante pour eux ?

La science :

Est-ce qu’elle est reconnue ? Que pensent les gens des étoiles ? De l’univers ? Ont-ils une vision globale ou bien sont-ils seuls dans l’univers ?

 

**

 

Vous l’aurez compris, j’ai essayé ici de rassembler un maximum de questions et de points à développer pour faire un monde de fantasy. Il en existe bien plus, mais les plus importantes seront surtout celles que vous pourrez vous poser vous-même.

Attention : pour créer son monde de fantasy, pas besoin de répondre à TOUTES ces questions ! Ici, c’est une sorte de feuille de route pour vous aiguiller, une checklist pour vérifier que vous n’avez rien oublié. Si un élément ne vous semble pas pertinent, pas la peine de vous y attarder : la beauté quand on crée son propre monde de fantasy, c’est qu’on peut en faire ce qu’on veut 😉

 

Personnellement pour D’Or et de Glace j’ai opté pour un monde de fantasy à tendance médiévale où la magie n’est pas présente, mais où la politique et la géographie jouent des rôles cruciaux.

N’oubliez pas que si vous souhaitez jeter votre dévolu sur D’Or et de Glace, il est disponible en version ebook et brochée ici.

 

La prochaine étape de votre roman de fantasy est probablement la création de la carte de votre monde. Si vous souhaitez en apprendre plus à ce sujet, n’hésitez pas à vous référer à cet article que j’ai déjà dédié à ce sujet : Créer la carte de son roman Fantasy.

 

 

Si vous pensez à d’autres aspects de la création de monde de fantasy, n’hésitez pas à me l’indiquer en commentaire 😊