Parfois, le plus effrayant quand on écrit un roman, ce n’est pas sa rédaction pure et dure, c’est sa correction ! Après avoir passé des heures infinies sur son manuscrit vient le moment de le corriger, et là, c’est souvent la douche froide. Des phrases qui paraissent incohérentes, des répétitions à n’en plus pouvoir ou encore des trous dans votre intrigue plus gros que le Meteor Crater ? Pas de panique, c’est tout à fait normal ! Le premier brouillon de n’importe quel roman est un vrai bazar. Pour y remédier et polir votre texte, je vous propose ces 8 étapes pour corriger votre manuscrit.

 

Étape 1 – Finissez votre roman et laissez-le reposer

Vous avez passé beaucoup de temps la tête plongée dans la rédaction de votre histoire. Dès que vous y mettez un point final, laissez-le mijoter dans un coin avant de vous occuper de sa correction. Ne faites pas l’erreur de vous atteler à le corriger tout de suite ! Quand on appose le mot fin, on ne dispose pas du recul nécessaire pour faire un travail de retouche efficace. Laissez votre projet murir dans un coin pendant quelque temps avant d’y revenir. Personnellement, j’aime bien attendre un mois avant de revenir sur un premier brouillon. Pendant ce temps, plongez-vous dans un autre projet ou faites des recherches complémentaires.

Faire une pause avec votre roman sera des plus bénéfique et vous évitera surtout de faire des erreurs de corrections trop empressées.

 

Étape 2 – Relisez votre roman de bout en bout

Après un mois de repos dans un coin sécurisé de votre ordinateur ou de votre placard, ressortez votre manuscrit et attelez-vous enfin à sa mise en beauté. La chose à faire désormais sera de lire votre roman de bout en bout SANS en toucher un mot. Vous pouvez le relire sur ordinateur bien sûr, mais il sera toujours plus agréable de l’imprimer et de faire les corrections en rouge sur le papier. Cette solution n’est pas très économique, mais elle a de réels avantages, car il est plus simple d’étaler tout un chapitre devant ses yeux et d’observer dans leur ensemble les modifications à apporter.

Relisez votre manuscrit et apportez des annotations au fur et à mesure de votre lecture soit dans la marge, soit dans un petit carnet. Beaucoup de personnes conseillent de faire une première lecture simple (sans faire d’annotations), mais je trouve que ça peut vite devenir une perte de temps. Si vous écrivez une nouvelle, pourquoi pas, mais si c’est un roman de plus de 80,000 mots, vous allez regretter de ne pas avoir pris de notes à votre première lecture.

Cette étape de relecture doit être passive : ne changez rien pour l’instant et ne vous laissez pas emporter par l’envie de réécrire certains passages.

 

Étape 3 – Faites les premiers changements

Maintenant que vous avez relu votre manuscrit, vous avez une vision globale de ce que vous avez à changer. Et vous avez surement pas mal de boulot 😉, mais pas de panique, petit à petit tout cela va prendre forme. Reprenez les notes que vous avez pu collecter lors de votre première lecture et adoptez un point de vue critique. Chapitre par chapitre, corrigez votre manuscrit en y apportant les modifications que vous souhaitez. Ne vous inquiétez pas encore trop des fautes d’orthographe ou de grammaire, ici concentrez plutôt votre attention sur l’histoire, son déroulé et l’évolution de vos personnages.

Cette partie de la phase de correction d’un roman est sans conteste la plus longue, car vous allez passer beaucoup de temps à réécrire et supprimer de larges parties de votre premier brouillon.

Mon conseil : faites-vous un plan de correction qui soit solide. Avant d’entamer cette troisième étape, faites-en sorte de bien déterminer une vitesse de progression et fixez-vous une deadline.

Selon la taille de vos chapitres, vous pouvez par exemple décider de corriger deux ou trois chapitres par semaine. La phase de correction est très longue, car il y a beaucoup de travail. Soyez indulgents avec vous-même tout en tentant d’être consistants dans votre correction. Si vous n’avez le temps que de corriger un chapitre par semaine, ainsi soit-il 😊

 

Étape 4 – Attendez quelques jours

Une fois que vous avez réécrit et corrigé votre manuscrit pour la première fois, laissez-le reposer une nouvelle fois, mais cette fois-ci seulement quelques jours. Le fait est que vous venez de finir une étape très importante et que votre esprit a besoin de reprendre un peu de recul sur votre roman. Attendez jusqu’à une semaine avant d’attaquer la prochaine étape, mais ne dépassez pas ce délai ! Si vous attendez trop, vous perdrez le fil de vos corrections et des modifications que vous avez déjà apportées ce qui n’est pas très judicieux à ce stade de la correction de votre manuscrit.

 

Étape 5 – Répétez l’étape 2 puis l’étape 3

À nouveau, reprenez votre roman et relisez-le de bout en bout en prenant des notes. Alors, oui, il faut avouer qu’au bout d’un moment, vous allez en avoir marre de votre roman, mais il faut en passer par là. Corriger un roman n’est pas une tâche aisée, il faut bien l’admettre, et relire son roman encore et encore va vous paraître fastidieux, mais à ce stade du processus, c’est plus que nécessaire !

À nouveau, prenez des notes sur ce qu’il reste à changer. Ici, pas besoin forcément de relire votre manuscrit sur papier. Vous pouvez le réimprimer si vous le souhaitez, mais ayant déjà relu votre roman sur papier, votre cerveau sera tout à fait capable d’avoir du recul tout en étant sur ordinateur. Vous verrez qu’au fur et à mesure, vous découvrirez des erreurs et des incohérences que vous n’aviez pas remarquées auparavant, c’est là tout l’intérêt de corriger son manuscrit.

Une fois que vous avez terminé de relire votre roman déjà en meilleure forme, remettez-vous devant votre clavier et armez-vous de vos nouvelles notes. Comme à l’étape 3, modifiez votre roman selon vos notes. À ce stade de la correction, cette étape ne devrait plus prendre autant de temps qu’auparavant. Assurez-vous cependant de bien vous appliquer à faire des modifications qui améliorent la qualité de votre roman et de mener une traque intense aux fautes d’orthographe et autres problèmes de syntaxe.

Enfin, répétez ces étapes encore et encore jusqu’à ce que vous soyez satisfait(e)s de votre manuscrit. Vous pourrez alors passer à l’étape suivante.

 

Étape 6 – Partez à la recherche de bêta-lecteurs

Une fois votre manuscrit poli et lustré à la perfection (du moins en apparence 😉 ), partez à la recherche de ceux qui seront vos bêta-lecteurs. Ces derniers seront vos premiers lecteurs tests. Ils vont pouvoir vous donner leur avis sur votre manuscrit et vous donner des pistes d’améliorations. Pour les trouver, il existe de nombreux sites spécialisés ainsi que des forums où il est possible de rentrer en contact avec des bêta-lecteurs potentiels.

Si vous le pouvez, ajoutez également une ou plusieurs personnes de votre famille dans vos bêta-lecteurs. Demandez-leur d’être objectif et de ne pas hésiter à être critiques. On recommande en général d’avoir pas mal de bêta-lecteurs (plus de 15) pour obtenir des pistes d’améliorations qui soient pertinentes. Je pense qu’à partir de 5 bêta-lecteur en qui vous avez confiance et qui sont des lecteurs affirmés appréciant le genre dans lequel vous écrivez (fantasy, romance, thriller, etc), vous obtiendrez déjà des pistes très intéressantes.

 

Petite idée : avant de vous mettre en quête de bêta-lecteurs, vous pouvez vous offrir une petite récompense personnelle en commandant un unique exemplaire de votre roman en le faisant imprimer auprès d’un service d’impression à la demande. Pour D’Or et de Glace, j’avais opté pour Books On Demands (BoD) et j’avais vraiment apprécié pouvoir tenir la version bêta de mon livre dans mes mains. C’est une dépense supplémentaire optionnelle (dans les 15 ou 20 euros je crois), mais après le travail que vous venez d’accomplir et si vous êtes du genre impatient, alors ça peut valoir le coup 😉

 

Étape 7 – Utilisez les retours faits par vos bêta-lecteurs

Après les retours de vos bêta-lecteurs, faites un nouveau tour de corrections dans votre manuscrit. Prenez en compte chaque remarque de vos premiers lecteurs, mais n’oubliez pas de faire ce qui vous semble le mieux. En tant qu’auteur, c’est à vous que revient le choix de faire un changement ou pas : ce roman est le vôtre, c’est à vous de choisir ce qui est le mieux pour lui !

 

Étape 8 – Relisez-le une dernière fois

Une fois tous les changements effectués après les retours de vos bêta-lecteurs, relisez votre manuscrit une dernière fois et corrigez les dernières petites fautes d’orthographe que vous pouvez repérer, mais ne changez plus rien d’autre. Il y a de grandes chances pour que vous commenciez à en avoir vraiment assez de lire votre roman encore et encore : n’écoutez pas cette petite voix qui vous souffle que ce serait surement mieux si vous changiez cette phrase-ci et ce chapitre-là.

 

 

Bravo, vous avez corrigé votre roman !

 

Vous avez désormais un manuscrit propre et solide. Si vous le souhaitez (et en avez les moyens), vous pouvez faire appel à un correcteur professionnel et à un agent littéraire qui pourront vous aider à parfaire votre roman. C’est notamment à privilégier si vous comptez soumettre votre manuscrit à plusieurs maisons d’édition.

Quoi que vous fassiez, n’oubliez pas de toujours présenter un travail qui soit travaillé et soigné. Un manuscrit bourré de fautes et à l’intrigue bancale ne convaincra aucune maison d’édition. De même, en autoédition il ne parviendra pas non plus à trouver son public si la qualité n’est pas au rendez-vous.

 

J’espère que ces quelques étapes vous aideront à corriger votre manuscrit et à en faire le roman génial que vous avez toujours voulu écrire 😊

Vous avez une autre façon de corriger votre manuscrit ? N’hésitez pas à m’en parler dans les commentaires.