Déjà le 15 juillet… Comment est-ce que le temps fait pour passer aussi vite ? Bref, j’espère que vous avez tous passé un excellent 14 juillet et profité de cette belle journée comme il se doit 😊

 

Bien entendu, ce week-end marque également la fin de la seconde semaine du Camp NaNo de juillet donc je profite de cet article pour vous faire un petit update.

 

Update Camp NaNoWriMo

 

Pour ma part, cette deuxième semaine de Camp s’est plutôt très bien passée. J’ai dépassé les 20K mots soit la moitié de mon but et ai donc pris une avance confortable. Cette semaine j’ai écrit un peu plus de 11000 mots montant mon compte total à environ 23600. Je suis plutôt contente même si je sais que j’aurais pu faire mieux. J’ai en effet sauté ma session d’écriture vendredi n’écrivant aucun mot pour mon projet en cours (j’ai cependant beaucoup écrit ce jour-là en produisant une novelette – je vous en parle plus bas 😉 – donc je ne me sens pas non plus trop coupable).

À ce rythme, je devrais atteindre mon objectif plus vite que prévu, à tel point que j’espère bien pouvoir franchir la barre des 50000 mots pour ce mois de juillet. J’ai l’impression cependant que mon manuscrit va me demander encore davantage (j’ai commencé Camp NaNo avec déjà 30000 mots au compteur) et que le résultat final pèsera probablement dans les 90000 mots… Moi qui prévoyais un « petit » manuscrit d’environ 60-70K, mes personnages ne veulent rien entendre 😊.

 

Écriture de Nouvelles

 

Bon nombre d’auteurs adorent écrire des nouvelles, je n’ai jamais fait partie de ces derniers. Pour moi, un texte court ne permet pas assez de développer une histoire pour que je finisse par être satisfaite de mon travail.

Je vous ai déjà parlé du Challenge de Nouvelles Ray Bradbury il me semble, mais je pense qu’il est temps que j’épilogue un peu plus longuement sur ce challenge qui peut combler bien des auteurs et considérablement améliorer votre plume.

 

Ray Bradbury, grand écrivain américain de science-fiction, fantasy, dystopie, et autres, qui a écrit entre autres Fahrenheit 451 était un grand amateur de nouvelles. On raconte qu’il en aurait écrit plus de 400 durant sa carrière aux côtés de ses 11 romans publiés (pas mal, il faut bien l’avouer). Dans une collection de ses essais sur l’écriture intitulée Zen in the At of Writing, il avoue que, pendant 10 ans, il a écrit chaque jour mille mots et produit toutes les semaines une nouvelle pour améliorer sa plume et « comprendre le truc » de l’écriture. Au bout de 10 ans, il a donc eu son déclic et réussi à produire la première histoire qu’il savait être de qualité.

La morale de l’histoire, c’est que pour bien écrire, il faut écrire. C’est sur ce principe que le Challenge de Nouvelles Ray Bradbury se fonde. Le but de ce challenge annuel que de nombreux auteurs (anglophones pour la plupart) se lancent est d’écrire une nouvelle par semaine pendant un an, soit 52 dans l’année. Ray Bradbury pensait en effet que la quantité finirait indéniablement par apporter la qualité et son expérience a prouvé qu’il n’avait pas tout à fait tort. En effet, sur 52 nouvelles produites, il y en a forcément au moins une qui est bonne.

 

Toujours dans Zen in the Art of Writing, Bradbury confie que son planning pour écrire ses nouvelles chaque semaine était basique et efficace : le lundi, il écrivait le premier brouillon de son histoire, le mardi le deuxième brouillon, le mercredi le troisième, le jeudi le quatrième et le vendredi le cinquième pour enfin le samedi envoyer son document à son éditeur et prendre le dimanche pour se reposer et plancher sur l’histoire qu’il allait écrire le lendemain.

Le challenge est donc né suite à une allocution de Bradbury où il invitait les écrivains en herbe à améliorer leurs compétences en produisant chaque jour 1000 mots (la régularité étant clé) et en écrivant une nouvelle par semaine.

 

Comme je vous le disais plus haut, je n’ai jamais été trop motivée pour écrire des nouvelles. Je l’ai déjà fait et trouvé cela intéressant, mais j’aime beaucoup plus écrire des romans, développer mes personnages et mes mondes. Cependant, je me suis lancé le défi (personnel) vendredi dernier d’écrire une nouvelle pour moi-même. Pourquoi, je n’en sais rien, mais j’étais motivée 😊 J’ai donc ouvert un document Word et commencé à écrire et ai fini par écrire plus de 8000 mots. En une journée… Ce résultat a fait exploser mes compteurs, dans mes souvenirs, je n’ai jamais réussi à écrire autant en une seule session lorsque je travaille sur l’écriture de mes romans.

Je ne m’attendais pas à un tel résultat, j’étais inspirée semble-t-il, en tout cas je suis en train de réfléchir plus sérieusement à ma façon d’écrire et au pourquoi ayant apporté ce résultat. Sachant que l’écriture d’une nouvelle demande une préparation d’intrigue assez réduite (en tout cas extrêmement moins complexe que pour un roman), je pense que cela aide très franchement à écrire « à l’instinct ». C’est sans aucun doute une bonne technique pour améliorer son style d’écriture, repérer les points à améliorer et également progresser. Je pense notamment aux écrivains débutants qui ne savent pas par où commencer et ont peur de se lancer. Écrire des nouvelles peut peut-être être la solution pour débuter 12

 

En ce qui me concerne, je réfléchis à me lancer dans le Challenge Bradbury même s’il est vrai que je préfère consacrer mon temps d’écriture à des projets à plus longs termes. Rien ne dit que de temps en temps je ne vais pas avoir envie de produire une nouvelle, mais pour l’instant et avec mes projets en cours, me lancer le défi de produire une nouvelle par semaine peut être too much. Ma nouvelle (ou plutôt novelette à ce stade) était plus un test qu’autre chose et je ne la destine pas à la publication, pour tout dire je ne suis même pas certaine de la corriger un jour, mais je suis ravie d’avoir pu tester ce format qui ne m’avait jusqu’alors jamais convaincue.

 

Si vous souhaitez en apprendre plus sur Ray Bradbury ou le challenge, je vous conseille d’aller faire un tour sur google en tapant 52 short stories in 52 weeks. Vous découvrirez ceux qui se sont lancés dans ce défi hors du commun et les effets qu’il a pu avoir sur leur façon d’écrire 😊

 

 

Sur ce, je file écrire pour le Camp Nano et vous souhaite un magnifique week-end ! (faites une pause pour la finale de la Coupe du Monde de foot, ce n’est pas tous les jours qu’on à nos chances de gagner 😉)

 

 

Et vous, vous aimez écrire des nouvelles ? Le challenge Ray Bradbury vous tente ?

 

 

Bon week-end à tous !